[Témoignage] « J’ai rencontré mon fiancé au Maroc pendant mes vacances »

0

C’est l’été, de nombreux français d’origine marocaine, algérienne ou tunisienne vont se rendre dans le pays d’origine de leurs parents.

Nous avons récolté le témoignage d’Hind, qui nous partage son histoire, ses craintes, ses envies et sa joie.

Les vacances d’été au Maroc

C’est l’été, nous sommes en vacances en famille au Maroc, le pays d’origine de mes parents. Depuis mon plus jeune âge j’ai le souvenir de passer mes étés au Maroc, dans la maison de ma grand-mère maternelle. J’y ai mes habitudes et m’y sens tellement bien, que je ne pourrais pas rater l’occasion de m’y rendre pour les vacances.
Mes amies ont déserté les vacances au Maroc, elles préfèrent explorer d’autres destinations, je les comprends. Moi aussi j’aimerais voyager et découvrir de nouvelles destinations, mais pour le moment je ne suis pas prête, pour le moment j’ai besoin de rentrer au pays.
Je me dis que j’explorerai le monde lorsque je serai mariée, inchallah.
Aujourd’hui j’ai 25 ans. L’été dernier j’en avais 24, et je suis rentrée au Maroc comme tous les étés.

Cet été là était particulièrement différent des autres. Pourquoi ? Parce que j’ai fait la connaissance d’un jeune homme, Moustapha.
Moustapha est l’ami d’un cousin, il a 31 ans, il travaille et vit chez ses parents. Au début je ne l’avais pas remarqué, il était là, mais je n’avais pas la tête à rencontrer quelqu’un…
Mais petit à petit nous avons échangé, nous avons remarqué que nous avions des points en commun, nous aimions le même genre de musique, nous avions fait le même genre d’étude. Et surtout j’ai remarqué qu’il avait un excellent sens de l’humour, il me faisait mourir de rire.
Nous échangions principalement par Whatsapp… nous ne voulions pas que les gens parlent et lancent des rumeurs sur nous.

Le 1er rendez-vous

Après 2-3 semaines d’échange il m’a donné rendez-vous… il voulait me parler.

Lors de la rencontre, il m’a avoué qu’il m’appréciait beaucoup et qu’il était prêt à venir demander ma main si je me sentais prête !
Waaaaaouh quelle surprise ! Je ne m’y attendais pas !
J’étais assez moderne dans ma quête à l’amour, je voulais apprendre à connaitre la personne pendant des mois, puis avoir des sentiments, puis envisager un avenir à deux si nous avions les mêmes aspirations. Mais là, rien de tout ça. Je lui ai dit que j’allais y réfléchir mais que je ne me sentais pas prête pour le mariage.

Quelques jours plus tard, ma tante m’en parle, elle me dit que la mère de Moustapha lui a dit qu’elle était heureuse pour nous. À partir de là, tout s’est enchainé, je n’ai l’impression de n’avoir rien maitrisé. Mes parents ont été mis au courant, ils étaient contents, mais surpris.

Apprendre à se connaitre !

Mes parents m’ont tout de suite conseillé de prendre du recul, de prendre du temps pour y réfléchir.
Ils voulaient que je prenne l’année pour y réfléchir et me fiancer l’été d’après si je me sentais prête et si Mustapha me convenait.
Je n’aurais jamais pensé que mes parents étaient si ouverts d’esprit ! Ils ont été parfaits !
J’ai trouvé que c’était très pertinent, donc j’ai décidé de rentrer en France et de prendre le temps de connaitre Mustapha.
Avec Mustapha nous avions des échanges quotidiens par messages, nous nous appelions très régulièrement.
Cela va paraitre surprenant pour certains, car nous ne nous voyions pas. Mais nous n’avions pas besoin de ça, nous avions besoin d’apprendre à nous connaitre, d’échanger sur l’avenir, sur notre conception du mariage, de la vie.
J’ai, autour de moi, de nombreuses amies qui ne comprenaient pas ma démarche.
Mais pour une fois, je voulais penser à moi, je voulais mettre de côté le regard des gens et penser à mon bien être. Je savais, au plus profond de moi, que Moustapha était le bon pour moi.
Après cette année d’échange & de confidences entre Moustapha et moi, nous nous sommes fiancés cet été au Maroc.
Ce fut merveilleux, je suis ravie d’avoir pris le temps et de ne pas avoir précipité les choses. Comme on dit souvent : « Tout vient à point à qui sait attendre»

Nous prévoyons le mariage pour l’été 2020 inshallah, au Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here