Les habitués d’internet ont l’oeil pour cerner, vite fait bien fait, de les traits saillants de celui avec qui ils tchattent. Ils ont chacun leurs petits « trucs » pour le « profiler ». Prenez le cas de Samira. Comme « tchatteuse professionnelle », difficile de trouver mieux. Et pourtant, elle cherche à se perfectionner dans ce qu’elle appelle sa « chasse sur Net ». « Internet permet déjà de faire un sacré premier tri« , explique-t-elle. Et de joindre le geste à la parole. Connexion sur un site de rencontres pour Maghrébins. Très vite, plusieurs garçons la « branchent ». Des « wech« , « Cc » et autres « salam » fusent de partout. « Moi je bannis tout de suite l’excès de « Wech, tavu« . Explication : « On parle tous un peu comme ça, mais quand cela t’est servi à chaque phrase… Ca fait trop racaille ! « .  Autant dire que le profil est vite décelé.

« Racaille », « premier de la classe », « sympa » ou « trop chou »… Quel est votre profil ?

Dans un tout autre genre, il y a les « premiers de la classe » dont Samira dit qu’ils semblent tenter « de te faire passer un entretien d’embauche« . « Ils s’expriment très bien, essaient de passer le plus de mots recherchés possibles. Très vite il demande ce que font les parents, les frères et sœurs, dans quels pays on a déjà voyagé, quelles langues on pratique… Bref, de quoi te prendre la tête vite fait bien fait« , explique-t-elle. Pour elle, « ce genre cherche plus une partenaire à son image pour briller en société qu’une vraie histoire d’amour« . Ce qui énerve Samira : « Ce profil manque cruellement d’humilité !« .

Les garçons aussi « profilent »

A l’image de Samira, Majid aussi fait son tri. Première indication : la photo. « Les filles savent bien que les garçons sont très attirés par le physique. Alors, si dans la photo, la fille est très sexy, notre regard est piégé« , dit-il, mais pas pour la bonne cause. « On va essayer de la rencontrer, mais pas pour le mariage !« , lâche-t-il dans un rire franc. « Si la fille est en train de faire une moue devant son miroir ou sur un lit, pour moi ça veut dire que la fille est immature et un peu pouf’ !« , précise-t-il. Sa principale accusation : « Beaucoup trop de filles cherchent des portefeuilles sur pattes« . Et d’asséner : « Nous les garçons savons bien que nous sommes les proies de certaines filles qui sont des chasseuses« .

Et oui c’est presque un sport de « profiler » n’est-ce pas ? Et vous, comment vous y prenez-vous ? Quelle image croyez-vous donner en tchattant ? 

2 Commentaires

  1. Et bien moi je me retrouve bien dans la description de l’intello, qui tente de faire connaissance en parlant français. Ainsi je respecte la personne avec qui je tente de communiquer. Par contre je ne pensais pas être aussi rébarbatif en étant ainsi.
    Comment doit-on être. Y’a-t-il un juste milieu alors entre racaille et intello…?
    Tout ça me semble bien compliqué. Oui vous allez me dire d’être moi-même mais comment peut-on être soi-même tout en essayant de faire la différence ? De peur d’être trop banal, on a tendance à en faire un petit peu trop, je l’avou.
    J’ai fais des rencontres intéressantes mais entre nous les relations ne durent pas vraiment car on a toujours l’espoir de trouver mieux. Des deux cotés d’ailleurs.
    Je n’ai jamais connu le coup de foudre. Un peu d’espoir fait vivre….

  2. Salam Farid,

    Pour commenter ta réponse j’ai envie de te dire reste toi même tout simplement il n’y a que ca de vrai, l’honnêté on gagne à être honnête plutot que malhonnête, tout ce paye. Rien ne vaut le naturel, n’essaye pas d’en faire trop. Et justement rester soi-même et franc c’est ça la différence!

    C’est justement à vouloir en faire trop qu’on est entre guillemet dans le menssonge, car au final on cache sa vrai personnalité et une fois que tu auras passer le stade on s’échange des messages viendra le temps peut-etre de la rencontre et la tu ne pourra pas cacher ta vrai nature longtemps.

    Donc il y aura forcément pas de suite puisque ce que tu auras décris de toi n’aura était que menssonge.

    Après il faut pas espérer trouver mieux, contente toi de ce que tu as sur l’instant présent, ne cherche pas a vouloir trouver mieux et ne te le marque pas à l’entête car après on en finit pas sinon c’est la spirale infernale tant que tu sais ce que tu veux et ce que tu recherche, après le mektoub fera le reste.

    Ceci dit je suis assez d’accord l’espoir fait vivre c’est vrai.

    Barakallah o fik.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here