Nous avons recueilli le témoignage de François, jeune parisien de 32 ans, qui a fait le choix de se convertir par amour pour sa femme Mounia.

Comment avez-vous rencontré Mounia ?

Avec Mounia, tout a commencé à la fac, nous étions dans la même promotion à l’Université de droit. Tout de suite le courant est passé entre nous. Au début, nous étions amis, cela a duré plusieurs mois, avant de commencer à sortir ensemble. J’avoue j’étais amoureux d’elle dès le début mais j’avais peur de perdre ce que nous avions réussi à construire en tant qu’amis. Bref, nous avons commencé à sortir ensemble. Elle vivait à quelques minutes à pied de chez moi.
Nous avions tellement de points communs, que c’était une évidence d’être ensemble.

Quelle place avait la religion dans votre relation ?

Nous parlions quelques fois de religion. Mais pour ma part je n’ai jamais été croyant, je n’ai pas reçu une éducation religieuse.

Alors que Mounia a reçu une éducation religieuse, elle est très croyante, peu pratiquante, mais la religion est très importante à ses yeux. Je l’ai toujours su. Mais nous n’avions jamais évoqué la conversion avant 3 ans de relation.

En effet, j’avais rapidement présenté Mounia à ma famille, mais elle, elle ne pouvait pas. Je le comprenais. Culturellement, cela ne se fait pas se présenter son petit ami à sa famille, lorsqu’il n’y a pas de mariage de programmé ! 

Quelle a été le déclic au bout de 3 ans de relation ?

Nous avions terminé nos études, nous avions un job, une bonne situation. Nous voulions passer à l’étape suivante. C’est donc à ce moment-là que j’ai compris qu’il fallait se convertir pour être accepté auprès de sa famille.

Mais avant de passer à cette étape, j’ai voulu m’intéresser à l’islam :  j’ai lu le coran, j’ai lu des livres sur le prophète. J’ai énormément appris sur cette religion. Nous avons commencé à échanger énormément sur le sujet avec Mounia.

La période du jeûne du Ramadan est arrivée, en général, je m’adaptais. Je savais qu’il s’agissait d’une période spirituelle pour Mounia, qu’elle aimait se retrouver en famille, et qu’on se voyait moins. Mais cette année-là, j’ai voulu le faire avec elle. Et j’ai beaucoup aimé. Je ne vais pas mentir, les premiers jours ont été assez difficiles. Mais à la fin de ce mois, la satisfaction est telle, que ça vaut vraiment le coup de s’abstenir de boire, de manger…

Comment votre famille a réagi lorsqu’ils ont appris que vous vous intéressiez à l’islam ?

Mes parents ne sont pas du tout croyants, ils n’étaient pas inquiets, mais ils m’ont posé beaucoup de questions. Ce n’était rien de méchant, ils adorent Mounia, ils savent qu’elle me rend très heureux. Ils voulaient surtout s’assurer que c’était mon choix.

Je les ai beaucoup rassuré à ce sujet, nous avons discuté. Et surtout, ils ont vu que cette nouvelle croyance dans ma vie m’apportait énormément.

Comment s’est déroulée votre conversion ?

La conversion à l’islam est très rapide, il suffit de réciter la profession de foi. Mais avant cela, j’ai pris des cours à la mosquée pendant 2 mois. Le jour de la conversion, deux amis m’ont accompagné auprès de l’imam afin de réciter la chahada. Ça s’est très bien passé.

Depuis je me sens et me considère comme musulman. Les gens ont tendance à penser que je me suis converti uniquement par amour, mais non ! Je suis devenu musulman par amour, c’est vrai, mais j’ai choisi de l’être, et j’ai surtout choisi de pratiquer cette religion.

Pouvez-vous nous parler de votre rencontre avec la famille de Mounia ?

J’ai rencontré la famille de Mounia quelques semaines après ma conversion. Elle en avait parlé à ses parents, et avait organisé une rencontre. Je me suis rendu chez eux, ils m’ont très bien accueilli.

Mounia m’a fait part de leurs inquiétudes concernant ma conversion, ils ne voulaient pas que ce soit fait uniquement par amour. Ils savaient que c’était la pratique habituelle, mais ils étaient assez contre. Mounia leur a expliqué mes intentions et mon évolution spirituelle. Elle est très proche de ses parents, donc ça n’a pas été très difficile de communiquer avec eux à ce sujet.

Ils m’ont accepté. Et nous nous sommes mariés un an après cette première rencontre. Aujourd’hui nous sommes épanouis, et nous sommes les heureux parents de deux petits garçons, Naël et Noam.

Qu’en est-il de votre pratique de la religion ?

Je me suis converti par amour, mais je pratique autant que ma femme. Je suis et resterai musulman.

Nous remercions François pour ce témoignage, et nous souhaitons beaucoup de bonheur à ce couple marié.

2 Commentaires

  1. Mais je ne comprends pas une musulmane sort avec un homme et fais le sexe normal et naturel et après vous dites je suis converti ou elle est croyante c’est quoi ça ??????? C’est ridicule ! !!!!! Vous ne connaissez pas le vrai islam ! Svp arrêter de mélanger l’islam avec l’ignorance total

  2. Pour te répondre sisi , que tu puisses connaître l’islam ou non, cela ne t’autorise pas à émettre un jugement,
    chacun à son libre arbitre et les comptes sont à rendre le jour du jugement dernier. personne ne sera avec nous ….. L’ISLAM TU LE PORTES DANS TON CŒUR ET DANS TES ACTES. DIEU LE SAIT PERSONNE D’AUTRES.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here