JF cherche son mektoub !

Pour les candidats malheureux au mariage

Ils ont 30 ans, ils ont tout pour séduire, ils sont pourtant toujours célibataires. Leurs parents, venus immigrer en France, ont souvent connu le mariage de raison. Eux rejettent ce modèle, non sans difficulté.

A la terrasse d’un café parisien, une jeune femme bronzée sirote un jus de fruits.
Nacera, 30 ans, était il y a encore quelques jours sur les plages grecques. Malgré sa bonne humeur apparente, elle est contrariée. « Avant de partir en vacances, je me suis encore disputée avec mes parents… Ils me reprochent de trop voyager. Pour eux, ce n’est pas comme ça que je trouverai le fameux mari !« , raconte-telle, les yeux ronds.
D’origine marocaine, cette petite brune très dynamique occupe un poste à responsabilités
qui exige beaucoup de disponibilité. Au grand désespoir de ses parents, elle n’a toujours pas la bague au doigt Elle a, bien sûr, la liberté de choisir le partenaire de sa vie, mais on lui impose certains critères. L’élu doit être musulman pratiquant, « de bonne famille« , d’origine marocaine et avec une meilleure situation professionnelle qu’elle…
« Moi, je n’exige pas grand-chose. Un homme drôle, sensible, généreux et intéressant…
il est déjà très difficile de trouver quelqu’un qui me corresponde, alors si je dois ajouter le critère des origines, je suis foutue !
« , plaisante-telle.

Continuer la lecture de JF cherche son mektoub !