Sondage Mektoube: amour et cuisine

Nous avons organisé un grand sondage auprès des célibataires inscrits sur le site Mektoube. Nous avons récolté près de 2 500 réponses (de 1 243 femmes et 1 210 hommes âgés de 18 à 66 ans).

La thématique du sondage était « la place de la cuisine dans la séduction et la vie de couple ».

Question 1: La cuisine et vous:

Question 2: Réaliser de bons petits plats est selon vous, la meilleure façon de:

Continuer la lecture de Sondage Mektoube: amour et cuisine

L’amitié homme-femme est-elle possible ?

Pour certains, malgré l’amitié, la séduction et l’attirance ne sont jamais loin. Pour d’autres, il est possible d’entretenir des liens sans ambiguïté.

L’idée a longtemps été inconcevable. Nos parents ne cessaient de nous répéter que filles et garçons devaient s’amuser chacun de leur côté. De nombreux parents influencés par la culture arabo-musulmane, recommandaient de se tenir à bonne distance les uns des autres. Mais la mixité dans laquelle nous sommes baignés dès notre plus jeune âge, à l’école, a normalisé ce fait.

Selon Serge Hefez, auteur de Scènes de la vie conjugale : « La génération actuelle a vécu la mixité comme une évidence. Mais au-delà de ça, garçons et filles ont été pris en considération de la même façon, dans le respect de leur part féminine et masculine. Depuis qu’ils sont petits, ils se comprennent, sont proches émotionnellement, il n’est pas rare que la meilleure amie d’une fille soit un garçon. Le désir sexuel naît de la différence, tandis que l’amitié se nourrit de similitudes. »

Un(e) ami (e), est une personne qui nous connaît par cœur, à qui nous nous livrons sans artifice. Or  le désir a besoin de mystère, ce qui ne laisse pas place à l’amitié.

De nombreux amis homme/femme soulignent le lien fraternel, quasi familial, et qui rend la possibilité d’une relation amoureuse inexistante. Cela ne signifie pas que le désir est définitivement éteint. Souvent, il y a un jeu de séduction qui s’installe entre un homme et une femme amis, sans que cela ait de conséquences sur leur relation.

L’amitié étant un sentiment fort et proche de l’amour, il ne faut pas être grand mage pour imaginer que la frontière est très mince et que le dérapage guette ! Au départ, on trouve l’autre drôle, sympa, joli(e)… Cette personne a tout mais vous n’envisagez pas, malgré ses indéniables qualités, une relation amoureuse avec elle.

En somme, l’amitié homme femme existe bel et bien, et ceux qui sont en couple diront sûrement que mieux vaut ne pas tenter le diable.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Vivez-vous une relation d’amitié avec un homme ? Ou au contraire, avez-vous vécu des désillusions ? Ou encore votre relation amicale a-t-elle donné naissance à un grand amour ? N’hésitez pas à vous exprimer…

La différence d’âge dans le couple est-elle un frein à l’amour ?

L’amour est universel et répond à des normes assez similaires d’une culture à une autre. Voire d’une époque à une autre.

En amour, l’âge est un critère à part entière à prendre en compte, au même titre que la beauté, l’éducation, la culture… Il est communément admis dans nos sociétés que l’homme est en général plus âgé que sa chère et tendre.

L’homme plus âgé que son épouse: une réalité

Chez les célébrités, il est assez courant de trouver des couples avec une grande différence d’âge. On peut citer Michael Douglas et Catherine Zeta Jones (67 et 42 ans) ou encore Céline Dion et René Angelil (44 et 70 ans). Mais chez le commun des mortels il est également possible de trouver de telles différences. Le plus souvent, l’homme est le plus âgé.

Des études montrent que les femmes préfèrent la compagnie d’hommes mâtures, particulièrement à partir de 25 ans et ce en perspective d’un engagement durable. Un homme plus âgé est plus rassurant, compréhensif et parfois paternel, sans pour autant aller jusqu’à une forme tardive du complexe d’Electre (affirmant que les petites filles veulent épouser leur père).

Des arguments qui plaident en faveur de l’inverse

Mais l’inverse est aussi vrai. Certains hommes préfèrent fréquenter des femmes plus âgées. Si l’on reprend l’exemple des célébrités, on peut citer Mélanie Griffith et Antonio Banderas de 3 ans son cadet (54 et 51 ans).

Dans la religion musulmane, l’exemple du Prophète Mahomet et de son épouse Khadija de 15 ans son aînée est révélateur. Celle-ci fût pour le Prophète un véritable soutien tout au long de leur union. Était-elle la figure maternelle dont il lui manquait jadis ? Les femmes plus âgées sont elles des mamans de substitution pour ces hommes ? La plus part répondent que non. Ces femmes sont simplement plus sûres d’elles, matures et accordent du sens aux vraies questions plutôt qu’aux détails.

Toutefois, le regard des gens reste encore assez inquisiteur lorsque la différence d’âge est trop flagrante : « Qu’est ce qu’il / elle lui trouve ? C’est l’argent sûrement !» Voilà ce que l’on a trop souvent tendance à entendre.

On dira simplement que Cupidon frappe parfois là où on l’attend le moins ! Qu’en pensez-vous ?

L’amour à distance, une illusion ?

Si l’on en croit le fameux dicton « loin des yeux, loin du coeur », il semblerait que tout le monde s’accorde à dire que les relations à longue distance sont vouées à l’échec. Entre amour de vacances et véritable coup de foudre, il faut parfois faire la part des choses. Mais que se passe t-il lorsque le temps n’a pas fait son œuvre et que les sentiments perdurent, malgré l’éloignement ? Une relation peut-elle être viable, au delà des barrières géographiques ?

Autant de questions qui ne trouvent pas d’emblée une réponse claire et précise. Avec l’arrivée d’internet et l’apparition des sites de rencontre, ce phénomène de relation à distance s’est démarginalisé, et une grande majorité de la population a déjà été confrontée à ce scénario. Un courant de pensée dominant diffuse l’idée selon laquelle les relations amoureuses sont de nature complexe et le facteur distance serait donc un facteur aggravant, une véritable entrave à la longévité du couple.

Des couples longue distance tiennent bon malgré tout

Et si un certain élan de pessimisme peut tout a fait être compréhensible, il faut admettre que certains couples, plus chanceux, ne s’en sortent pas si mal. Ils parviennent même à faire taire les mauvaises langues qui ne croient pas en ce type de relations. De belles histoires d’amour ont débuté et se sont construites malgré les kilomètres. Mais il faut admettre que, dans ces cas, les sentiments sont soumis à rude épreuve.

Outre la problématique de la confiance, se pose celle du manque affectif qui entraîne une lassitude. Les déplacements en train ou en avion pour retrouver l’élu(e) de son cœur ont un coût qui peuvent décourager plus d’un amoureux aux revenus limités. Quant aux relations charnelles, véritable clé de voûte du couple, elles sont compromises. Il n’y a pas de solution miracle, une relation à longue distance ne peut perdurer que si cette situation est provisoire. Ou bien assortie d’un forfait téléphonie et internet illimité !

Avez-vous déjà entretenu une relation amoureuse à distance ? A vos coms’ !

Le voyage de noces, première cohabitation du couple

On dit que l’on découvre vraiment l’autre quand on vit avec. C’est pour cette raison que réussir sa première année de mariage est fondamental. Ou réussir son voyage de noces pour les plus chanceux. Mais il n’est pas encore systématique pour tous les couples. Pour certains, ce n’est qu’un rendez-vous commercial. Il est vrai que la surenchère des destinations permet d’en mettre plein la vue, c’est d’ailleurs souvent l’objectif plus ou moins avoué lors des mariages : « partir le plus loin possible et éclater tous le monde ! ». Mais pour beaucoup, ce voyage est surtout un moment précieux pour se retrouver en amoureux et créer un univers personnel et intime. En tête-à-tête.

Alors : pour ou contre le voyage de noces ? A-t-il vraiment une utilité pour le couple ?

« C’est juste pour jeter de l’argent par les fenêtres »

« Partir en voyage de noces n’est pas important du tout ! C’est juste pour jeter de l’argent par les fenêtres… Moi je suis sûre de l’amour que je porte à mon mari, pas besoin de voyage pour consolider notre union. Après mon mariage, je voulais surtout vite construire mon avenir avec mon époux et devenir enfin maman… », raconte Amina, 36 ans, qui fait la connaissance de son époux sur un site de rencontre, Mektoube. Au sein du couple de Bassem et Myriam, la question n’était pas vraiment tranchée avant. « Notre mariage a été assez difficile à organiser. Nous avons subi les très lourdes pressions des familles qui poussaient pour que cet événement soit unique… Du coup, le mariage nous a coûté plus cher que prévu. Et j’ai délaissé notre voyage de noces » raconte Bassem 34 ans, sur le ton du regret. « Oui je regrette car j’ai voulu faire plaisir à tous le monde alors que je savais que ce voyage était très important pour mon épouse. Elle voulait une escapade spéciale et inoubliable que l’on aurait partagée ensemble. Ca reste une promesse que je n’ai pas assurée » poursuit le jeune homme. Qu’on parte ou pas, la question doit être discutée en amont et bien tranchée au sein du couple. Si ce n’est pas le cas, cela reste au mieux un regret, au pire un reproche qui perdure…

« Commencer notre vie commune sur de bonnes bases »

Pour Zohra, il n’y a pas de mariage sans voyages de noces. « Pas pour la frime » précise-t-elle d’emblée. « Nous ne voulions pas de grand mariage très couteux. Par contre, nous voulions nous offrir un beau voyage ! Un souvenir unique !  Nous avons opté pour la Malaisie et l’Indonésie. C’était magique… », raconte cette jeune trentenaire. Pourquoi est-ce si important ? « Pour commencer notre vie commune sur de bonnes bases. Apprendre à se découvrir sans stress et sans la famille qui gravite autour de nous ! » éclate-telle dans un rire. Car il est vrai que la plupart des mariages maghrébins sont un vrai concentré de tensions et de bienséance abusive…  Et ce, avant, pendant et même après l’union ! Dès le lendemain, on fait les comptes, on découvre les cadeaux et les enveloppes offerts par les invités… Parfois, il y a des déceptions, des critiques… Puis on commente les noces, on compare les genres… « Une période que je ne voulais pas vivre ! J’ai de bons rapports avec ma belle-famille, mais ma belle-mère donne son avis sur tout… », confie Zohra. Ainsi, avec son cher et tendre, elle décolle pour l’Asie deux jours seulement après le mariage, juste le temps de boucler sa valise. « Quand nous sommes rentrés, nous étions détendus, reposés et nous avions pris beaucoup de recul sur les derniers événements… », se réjouit-elle.

Et vous, que pensez-vous des voyages de noces ? Est-ce si important ?

Est-ce juste un effet de « mode » ou permet-il vraiment au couple de se découvrir ?

Comptez-vous partir en escapade amoureuse après votre mariage ou n’avez-vous encore pas pris de décision ? A vos coms !

Mariage mixte : faut-il éviter le mélange des genres ?

Il existe en amour des sujets épineux que de nombreux couples tardent à aborder.

Au centre de ces sujets, souvent, demeure la différence. Celle-ci est dans la plupart des cas, synonyme de complémentarité et peut faire de certaines unions de véritables modèles d’acceptation et de respect. Mais qu’en est-il des convictions que l’on juge souvent incompatibles et qui peuvent devenir sources de conflits ? Des différences qui peuvent parfois mener des couples, pourtant très amoureux, à leur perte. La différence de convictions religieuses, le plus souvent, représente un péril que beaucoup jugent insurmontable.

Des obstacles à l’amour

Parce que dès lors que les amoureux décident d’affronter la réalité et d’assumer leurs sentiments en dépit de leurs différences, c’est toute une série d’épreuves qui les attend. Le regard des autres, les positions des familles respectives, le nom, l’éducation, le régime alimentaire, mais surtout la religion des enfants. Autant de contrariétés qui peuvent pousser à bout la patience des couples mixtes.

Pour les musulmans qui respectent le dogme à la lettre, le mariage mixte avec des non-musulmans est permis sous certaines conditions. Ainsi, un homme peut épouser une juive ou une chrétienne qui pourront continuer à pratiquer leur propre culte dès lors que les enfants issus de l’union seront, comme leur père, de confession musulmane. Quant à la femme musulmane, elle ne peut en principe se marier qu’avec un homme épousant la même religion.

Communiquer, une bonne solution

Pour ceux qui décident malgré tout de faire triompher leur amour, la communication représente, dans bien des cas, la clef de voûte d’une vie de couple réussie et épanouie.  Les amoureux pourront alors faire de leurs différences une véritable force, en respectant les spécificités culturelles et religieuses de leurs conjoints.

Jacques de Bourbon Busset déclarait : « l’amour, c’est quand la différence ne sépare plus ». Les couples mixtes ne le contrediront probablement pas.

Et vous ? Que pensez-vous du mariage mixte ?

La saison de l’amour s’installe

Cela n’aura échappé à personne, les beaux jours s’installent et on en profite ! Si le printemps est la saison idéale pour les mariages, c’est surtout le moment propice pour trouver l’amour. Ce n’est pas moi qui le dis, mais les scientifiques. Selon une étude publiée dans le Journal of Biological Rhythms, « les humains sont programmés biologiquement pour partir à la recherche d’un partenaire dès l’arrivée de la belle saison. Ce sont les températures plus chaudes et les journées plus longues et plus ensoleillées qui les y poussent », explique le Dr Laura Zilney.

« J’ai rencontré mon fiancé en mai dernier. Il faisait beau, j’étais plus détendue. Il travaillait dans la même boîte que moi, mais je ne l’avais jamais remarqué avant ! » nous confie Loubna, 29 ans, qui organise son mariage avec Karim. Le soleil est le meilleur allié qui rappelle que la vie ne se résume pas au « métro, boulot, dodo ». Une envie naturelle et biologique pousse les célibataires à se « caser ». « Sous le soleil, on a envie de passer de bons moments, de faire des activités… Et c’est compliqué quand on est seul. C’est à ce moment-là qu’on réalise vraiment qu’on est célibataire » analyse Nabil, 32 ans.

Moins de stress, plus de temps

Pour la génération des bureaux-addicts, qui ont tendance à travailler jusqu’à pas d’heure, le printemps donne l’impression que la journée est plus longue. Qu’elle ne se termine pas une fois qu’on a quitté l’entreprise. « Je pars chaque soir vers 19h. C’est vrai qu’en hiver, la première chose à laquelle je pense quand je rentre chez moi c’est : quel dîner pour ce soir ? Une fois rentrée,  je m’endors quelques heures plus tard devant la télé… » raconte Rachida, 27 ans. « Mais au printemps, j’ai le temps de me promener, de passer voir mes amies… Tout cela est possible avant la barrière psychologique de la tombée de la nuit » poursuit la jeune célibataire.

Trouver l’âme sœur ou « pulluler »

Le printemps est aussi synonyme de tenues plus légères, de mode, de lunettes de soleil… Si certains célibataires s’offrent plus de moments de détente, certains passent toute la journée à « chasser ». A chacun son envie : trouver l’âme sœur ou « pulluler ». « Certains garçons passent trop de temps sur les terrasses de cafés à draguer à tout va ! » regrette Zohra, 28 ans.  « C’est aussi au printemps qu’on croise le plus de « relous » qui draguent de façon presque agressive… Ce n’est pas ce que je recherche… » poursuit-elle. Même son de cloche chez les garçons : « c’est difficile de faire des rencontres sérieuses, beaucoup de filles se méfient et pensent qu’on veut juste s’amuser. D’autres au contraire ne sont pas choquées par un rendez-vous sans forcément de sérieux »  précise le jeune homme.

Et vous, pensez-vous que le printemps est plus propice aux rencontres ? Sentez-vous que vous êtes plus à l’écoute à cette période ou au contraire, pensez-vous que cela ne change rien dans les rapports hommes-femmes. Que tout dépend de la technique d’approche ? Si vous êtes en couple, lors de quelle saison avez-vous trouvé l’amour ? A vos coms !

Chercher l’âme sœur dans mon entreprise ?

La majorité des couples se forment dans le lieu de travail. Mais ce n’est pas toujours aussi simple pour tout le monde… « Je m’inquiète pour ma sœur, elle a 35 ans et elle du mal à se caser… » raconte Fadoua, jeune maman de  32 ans. « Ma sœur est belle, sympa et elle a un bon job… Mais malgré tout c’est le désert affectif ! » se désole-t-elle. Mounia, la fameuse sœur, avoue son exigence… Cadre dans la publicité pour une grande entreprise multimédia, elle fréquente des gens bien insérés dans la vie. « Que des CSP+ » précise-t-elle. Continuer la lecture de Chercher l’âme sœur dans mon entreprise ?

Comment gérer sa belle-mère ?

Quel que soit le pays d’origine, toutes les familles arabes partagent cette expression : « Quand tu te maries avec quelqu’un, c’est toute la famille que tu épouses ! ». Donc dans le choix de son partenaire, on doit aussi prendre en considération sa famille ! Voici qui complique les choses…  C’est un fait. Rien ne se fait sans l’accord des parents. Ce n’est pas un hasard si le garçon parle d’abord de sa chérie à maman, comme pour avoir sa bénédiction. Et pas de mariage musulman sans que le garçon se rende chez les parents de sa belle, accompagné de toute sa famille, pour demander officiellement sa main. Mais le plus stressant ce jour-là, c’est le premier face à face entre la fiancée et la future belle-maman… Continuer la lecture de Comment gérer sa belle-mère ?

Trouver l’Amour dans un tableau Excel ?

Mohamed a un bon job et vient de trouver un bel appartement. Un seul élément manque à son tableau parfait, une femme ! Il se donne environ un an pour se marier. En bon scientifique, il a établit une sorte de tableau excel dans sa tête. II en est persuadé, il trouvera l’amour auprès de celle qui ressemblera le plus à son portrait robot. Elle aura la beauté de Monica Bellucci mais en reubeu. Le QI d’Einstein mais en femme. La grâce de Mélissa Theuriau mais en brune… Habitués des sites internet depuis les années caramail, les garçons qui ont le profil de Mohamed usent de tout les moyens pour trouver l’amour. Sites de rencontre, speed dating, dîners arrangés, choufing dans les mariages… Tout est bon pour créer la rencontre. Justement y-a-t-il vraiment une rencontre ? « Bien sur je prends le temps de rencontrer la fille ! Se justifie le jeune homme. Mais si ça ne colle pas, je zappe assez vite c’est vrai ». Ce qui ne colle pas, c’est que la fille « n’a pas le petit truc… ». Pas très clair tout cela hein ?

Continuer la lecture de Trouver l’Amour dans un tableau Excel ?