L’amour épistolaire est-il encore possible ?

La très jeune génération n’a pas connu l’époque des « lettres d’amour »… Des lettres qu’on envoyait à son (sa) bien aimé(e) lors des longues vacances d’été au bled par exemple…  Il fallait attendre des jours et des jours avant d’avoir une réponse… On ajoutait même sur l’enveloppe : « Vite facteur, l’amour n’attend pas.. ! » Aujourd’hui, tout va tellement vite que ces lettres ont été remplacées en partie par les sites internet de rencontre… Beaucoup plus immédiat. On entretient une relation avec une personne presque par hasard, et de là commencent de longues discussions. La plupart de ces couples se sont déjà rencontrés ou croisés rapidement à l’étranger ou dans une autre région… C’est l’histoire de Dalila et Mohamed. « Cela fait un presque un an que je vis une histoire d’amour avec un homme qui vit en Algérie. Nous nous entendons très bien, il sait tout de moi mais nous préférons attendre encore avant de nous revoir… » raconte Dalila 33 ans qui n’a vu Mohamed qu’une fois. La jeune franco-tunisienne se dit amoureuse mais veut prendre tout son temps.  » Mes copines ne me comprennent pas. Elles me disent que je devrais aller en Algérie pour voir si ça colle vraiment ou pas au lieu de continuer à tchatter ou à se téléphoner ». Mais la jeune femme avoue vouloir profiter de ces moments de discussion « sans pression mais juste pour apprendre à se connaître« .

Quand écrire a du bon…

Il est vrai que la communication épistolaire, même par mail, a certains avantages. Pas de paroles en l’air, en théorie, chaque mot est à peu près pesé et donc les discussions vont plus loin. « J’aime écrire à Mohamed car lors de ma journée, je réfléchis à des tas de choses à lui dire et une fois sur mon clavier d’ordi, tout est clair. J’arrive facilement à parler de moi… Ce qui est assez difficile parfois quand on flirte avec un garçon…  » poursuit Dalila qui trouve les relations épistolaires « plus saines ». Même ses copines le reconnaissent au moins sur un point. « Elles avouent que parfois c’est fatigant d’avoir toujours une certaine pression pour être belle pour son amoureux etc… Faire attention aux apparences, aux endroits où l’on va sortir… Ce genre de détails peuvent nous faire passer à côté de l’essentiel c’est à dire la vraie communication sincère« .

… Même si cela ne peut pas durer à vie

Mais voilà, si ces relations à distance peuvent permettre de créer de bonnes bases pour réussir un mariage, elles devront s’arrêter un jour ou l’autre. Car dans la vraie vie, on n’écrit pas à son conjoint, on vit avec ! « J’avoue que c’est ce qui me fait le plus peur » nous confie Dalila. « Car tout le monde dit que tu connais vraiment une personne quand tu la vois au quotidien… J’ai peur que Mohamed ne soit pas le même qu’à travers ses mails… ». Mais cette peur est finalement celle de tous les inscrits dans les sites de rencontre qui redoutent toujours le fameux premier rendez-vous. C’est juste que dans le cas de l’Amour épistolaire, on prend plus de temps, et on s’attache plus… Mais si certains n’ont pas connu les lettres d’amour, la génération geek actuelle est très à l’aise avec internet et en connaît tous les codes. Des requins de la traque de la vérité sont nés… Difficile de cacher son vrai mode de vie et sa vraie personnalité même derrière un écran…

lettre d'amour

Et vous, croyez-vous à l’amour épistolaire ? Entretenir une relation que par écrit est-il possible ? Est-ce que c’est sans risque ou est-ce qu’au contraire cela peut être dangereux ? A vos coms !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *