J’habite encore chez mes parents

« Aten jsui ds le salon, te rapL qd sui ds ma chbre ». C’est le genre de texto que s’envoient les amoureux qui vivent encore chez leur parents. Et oui, la génération Tanguy existe aussi chez les arabes ! En fait cela a toujours existé. Dans la famille maghrébine traditionnelle, on ne quitte la maison qu’une fois marié. Mais dans les faits, les jeunes qui réussissent à faire leurs études ailleurs, gagnent d’un coup leur indépendance. Même cas de figure une fois inséré dans la vie active. Il est rare de trouver un job dans la même ville où on a grandit. Il faut donc trouver un appart ailleurs. Ces deux raisons, sont « valables » pour quitter la maison en toute quiétude. Cette indépendance favorise les rencontres, de fait.

Continuer la lecture de J’habite encore chez mes parents

Mektoube lance un blog… Pourquoi faire ?

Faut-il le rappeler. « Se caser » ou faire des rencontres sérieuses est de plus en plus difficile. Et pour ne rien arranger, Papa et Maman interrogent, poussent, stressent… « Alors, tu en es où ? Quand est-ce que que tu nous fait des petits-enfants ? » Sans oublier que le mariage, c’est la moitié de la foi pour les musulmans. Donc, opération ULTRA sensible !

Mais déjà, il y a un paradoxe. Pour les parents, la plupart immigrés d’un pays du Maghreb, le mariage est chose facile. Il suffit juste de le vouloir. Cependant, ce n’est plus exactement pareil pour leur enfants Français. Pour ces célibataires, les mariages « arrangés », c’est fini. Et c’est là que commence la galère… On se marie de plus en plus tard. Mais pourquoi est-ce que plus de liberté de choix est synonyme de casse tête ? Coincés entre plusieurs cultures, plusieurs pratiques de la religion, parfois plusieurs langues, ces jeunes Français doivent se frayer un chemin. Réinventer de nouveaux repères. Au sein de leurs couples, ils veulent rester dans leur culture maghrébine ou musulmane. Certains recherchent le même pays d’origine. D’autres vont jusqu’à exiger que l’âme sœur viennent du même village que leur parents. Car le poids de ces derniers sur le choix de leur moitié pèse encore lourd.

Continuer la lecture de Mektoube lance un blog… Pourquoi faire ?