Cherche une femme, pour mon père !

En général, les mariages musulmans se font et se défont en famille. Plus courant pour les parents immigrés d’un pays maghrébin. Mais quand il le faut, les enfants nés en France s’en mêlent aussi ! Nadia avait 15 ans quand sa mère a été emportée par une grave maladie. Submergée par la tristesse, toute la famille s’interdisait même les fêtes et autres anniversaires… Mais la vie suit sont court et d’années en années, la cadette Nadia quitte à son tour la maison pour rejoindre les bancs de la fac. Leur père devenu veuf reste seul. Dans la famille au bled, on lui a bien sûr proposé des épouses, mais « ça ne passe pas » pour les enfants. Trouver une nouvelle épouse à son père… Entreprise difficile qui peut se régler sur internet.

Continuer la lecture de Cherche une femme, pour mon père !

Trouver l’amour après un divorce, mission impossible ?

Preuve aussi de l’évolution des mœurs, les divorces sont un peu plus faciles à assumer par les familles maghrébines. Alors que les mères de familles supportaient presque n’importe quoi, leurs filles et petites filles stoppent plus sereinement un mariage raté. Avec moins de pression. Autre signe de l’évolution des mentalités, les divorcés veulent se remarier. Ceux qui ont fait le mauvais choix une première fois, ne se contentent pas du premier venu. Pas question de se tromper une seconde fois. Il y a de plus en plus de divorcés dans les sites de rencontre de mariage musulman, notamment Mektoube.fr. Rahma a 42 ans. Jeune divorcée, elle a 3 enfants de 4 à 9 ans. Elle s’est séparée d’un mari pas assez à l’écoute, pas assez présent…

Continuer la lecture de Trouver l’amour après un divorce, mission impossible ?

A la chasse aux convertis

A chaque fois qu’un mariage est célébré, on a le même réflexe. «  C’est quoi ? Marocains, algériens… ? ». Avouez-le ! Ca n’a aucune importance, mais on le fait tous. Mais dès qu’il y a un converti dans le couple, on entend les « Mashallah ! », « Mashallah ! » d’admiration. Ces jeunes Français de souche, blancs, parfois aux yeux clairs ou aux cheveux blonds… Aux prénoms gaulois et à l’éducation parfois chrétienne. Ces jeunes qui décident par eux même, grâce à leur propre réflexion de devenir un jour musulman… Et en général ils sont très assidus dans la pratique. Et quand ils parlent arabe, c’est l’extase !
Il y a une forme de fantasme autour des convertis… Ils sont pour la plupart de bons partis pour nos célibataires ! Que ce soit du côté des filles que des garçons.

Continuer la lecture de A la chasse aux convertis