Le mariage sans musique commence à faire du bruit

Les mariages maghrébins, sont la plupart du temps l’occasion pour les familles et les amis des mariés de partager un moment de fête où résonnent les cris des enfants et les grands éclats de rire et où la joie se lit sur le visage de chacun. La musique, lors de ces célébrations, joue souvent un rôle crucial dans le bon déroulement et l’ambiance de ce jour de liesse.

Les mariages maghrébins n’en demeurent cependant pas moins des mariages musulmans. Et depuis quelques temps, un phénomène prend de l’ampleur et chamboule la traditionnelle « bande originale » des fêtes de mariage. Ce phénomène, c’est le mariage sans musique.

Une atmosphère propice au recueillement

Ici, l’ambiance diffère radicalement. Les orchestres traditionnels et autres DJ sont remplacés par des percussions. Et les époux récitent des sourates du Coran, invitant les convives à se recueillir.  Seul instrument autorisé dans ces mariages très spirituels : le tambour, qui marque le rythme sur lequel les époux doivent aligner le débit de lecture.

Un mariage aux antipodes de ce à quoi sont habitués tant de Maghrébins. Cette formule, toutefois, fait de plus en plus d’adeptes qui, séduits par un retour à la spiritualité et à la sobriété d’un mariage sans chichis, préfèrent ce climat de recueillement à l’ambiance ostentatoire et chamarrée des noces musicales.

Et vous, êtes-vous pour un mariage sans musique ?

Tambour