Mariages et familles recomposées

Les couples maghrébins et musulmans n’échappent pas à la réalité des divorces. De plus en plus de séparations sont déplorées. Parfois, ces divorcés sont déjà parents et retrouvent l’amour auprès d’autres divorcés. Ce qui forme des familles recomposées.

« J’ai cherché à rencontrer quelqu’un pour refaire ma vie, il est vrai que je suis entrée en contact plus facilement avec des divorcés » raconte Fatima, 37 ans, maman de deux enfants de 3 et 6 ans. L’année dernière, elle a épousé Tarik, 43 ans papa de son côté de deux garçons de 11 et 13 ans. « Fatima a la garde de ses enfants mais ce n’est pas mon cas. Du coup je vis avec des petits bouts qui ne sont pas les miens. Et parfois, lors de certains week-end, on se retrouve parents de quatre enfants ! Comme ils n’ont pas du tout le même âge, nous n’avons pas trop de problème de dispute, chacun est à sa place » explique Tarik.

Pas facile tous les jours…

Mais cela n’est pas toujours simple pour la petite famille notamment pour les enfants plus jeunes… « Mes enfants n’ont aucun exemple de familles recomposées musulmanes dans leur entourage, parfois il est difficile pour eux de se projeter, ils se sentent seuls » poursuit la maman.

Du côté de Tarik, 43 ans, c’est un peu plus délicat car « si je suis présent, les enfants de Fatima ne sont pas les miens et je ne serai jamais leur papa. Ma position n’est pas toujours claire. Mais on arrive à gérer ! ».

Heureusement, le nouveau petit couple est assez soudé et tente tant bien que mal de privilégier le bien-être des quatre enfants. Si tensions il y a, elles sont souvent provoquées par l’entourage familial. « Mon divorce a été assez mal vécu par ma famille pour laquelle c’est un sujet tabou… Après ma séparation, mes parents auraient voulu « me prendre en main ». Ils avaient peur que je fréquente n’importe qui » nous livre Fatima.

Des familles heureuses

Mais quand la petite famille se retrouve au complet, Fatima et Tarik tentent toujours d’organiser des choses spéciales. « On essaie de les emmener au restaurant, au cinéma ou en week-end. On met en place des activités tous ensemble pour resserrer les liens » précise Tarik.

Les enfants qui ont vécu plus ou moins douloureusement la séparation, retrouvent ainsi peu à peu des moments heureux avec l’un de leurs parents. Si « maman » n’est pas la vraie maman et si « papa » vit ailleurs la semaine, les enfants de Fatima et Tarik voient leurs parents de nouveau amoureux et heureux. Une valeur sûre pour recréer un cocon familial.

Et vous, seriez-vous prêt à reconstruire une famille avec d’autres enfants ? Est-ce difficile de trouver l’âme sœur quand on est divorcé ? Quelle est la position de vos enfants qui partagent votre famille recomposée ? A vos coms !

Papa (ou Maman) cherche l’amour

C’est l’un des sujets les plus difficiles. Et c’est encore plus délicat quand il y a des enfants en jeu. Bien qu’il y ait de plus en plus de divorcés sur le marché des célib’, les divorcés sont ceux qui ont le plus de mal à se recaser. S’il y a une dizaine d’années encore, cela était complètement tabou, les mœurs  ont bien évoluées. Avant, la mariée ou le marié malheureux(se) devait serrer les dents, malgré parfois des problèmes très graves dans le couple. Aujourd’hui, reconstruire sa vie après un échec est possible. Difficile mais possible. Continuer la lecture de Papa (ou Maman) cherche l’amour