Site de l’année 2013: Récompense et Remerciements

Mektoube.fr a remporté les titres de Meilleur Site de rencontre de l’année 2013 et Meilleur Site de l’année 2013, toutes catégories confondues.

Chers célibataires inscrits sur Mektoube, nous tenons à vous remercier chaleureusement pour vos nombreux votes. Vous avez permis à Mektoube de décrocher un titre honorifique. Mektoube n’est pas le site de rencontre qui compte le + grand nombre de membres en France, mais c’est un site qui se construit sur la qualité de son contenu et de ses services.

♥ MERCI A TOUTES ET A TOUS!! ♥

Lire la suite

Le baromètre de l’amour 2013

Mektoube lance le baromètre de l’amour!

A l’occasion du nouvel an 2013, nous avons interrogé les célibataires qui utilisent au quotidien les services de Mektoube. Nous leur avons posé la question suivante :

En 2013, que pensez-vous de vos chances de trouver l’âme soeur?

Voici les résultats :
Lire la suite

Sondage Mektoube: amour et cuisine

Nous avons organisé un grand sondage auprès des célibataires inscrits sur le site Mektoube. Nous avons récolté près de 2 500 réponses (de 1 243 femmes et 1 210 hommes âgés de 18 à 66 ans).

La thématique du sondage était « la place de la cuisine dans la séduction et la vie de couple ».

Question 1: La cuisine et vous:

Question 2: Réaliser de bons petits plats est selon vous, la meilleure façon de:

Continuer la lecture de Sondage Mektoube: amour et cuisine

Vivre ou ne pas vivre avec sa belle-famille, telle est la question

La réponse la plus communément admise est « sauve qui peut !». Les relations conflictuelles belle-mère/ belle-fille façon Cendrillon ne sont pas entièrement un mythe. Mais qu’en est-il lorsque l’on doit de vivre avec sa belle-mère ? Est-ce par contrainte ou par choix ? 
Lire la suite

Ni Halal, ni mariage, pourquoi pas le PACS ?

Hassan vit avec Karine depuis plus d’un an. D’origine marocaine et de religion musulmane, le jeune homme sait bien que sa vie amoureuse ne plaît pas vraiment à ses parents… « Ils connaissent Karine mais ils veulent absolument qu’on se marie ! Sans cela, notre couple n’est pas officiel ni acceptable religieusement à leur yeux » reconnait le jeune homme.

Lire la suite

Le voyage de noces, première cohabitation du couple

On dit que l’on découvre vraiment l’autre quand on vit avec. C’est pour cette raison que réussir sa première année de mariage est fondamental. Ou réussir son voyage de noces pour les plus chanceux. Mais il n’est pas encore systématique pour tous les couples. Pour certains, ce n’est qu’un rendez-vous commercial. Il est vrai que la surenchère des destinations permet d’en mettre plein la vue, c’est d’ailleurs souvent l’objectif plus ou moins avoué lors des mariages : « partir le plus loin possible et couper le souffle à tout le monde ! ». Mais pour beaucoup, ce voyage est surtout un moment précieux pour se retrouver en amoureux et créer un univers personnel et intime. En tête-à-tête.

Alors : pour ou contre le voyage de noces ? A-t-il vraiment une utilité pour le couple ?

Lire la suite

« Dans mon couple, on ne parle pas la même langue »

Le grand boom des rencontres sur internet fait sauter les frontières et permet de plus en plus de rencontres au-delà du simple pays de résidence. Et c’est tant mieux ! Mais parfois, pour se comprendre, le couple doit utiliser plusieurs langues,  un bout de celle-ci et un autre de celle-là… Chacun fait ce qu’il peut. Alors richesse ou handicap ?

Rania a rencontré Malek via un site de rencontre. Ils échangent à moitié en français, à moitié en arabe algérien et ce n’est pas toujours évident… Aucun des deux ne connait parfaitement la langue de l’autre. « Tout allait assez bien quand on tchattait derrière notre écran… On arrivait à échanger sur tout. Mais j’ai ressenti un blocage quand nous nous sommes parlés pour la première fois » raconte Rania, 36 ans. « Je ne trouvais pas mes mots, et on ne se comprenait pas parfaitement… Ca m’a gêné » poursuit la jeune femme.

Un handicap ?

Métisse franco-algérienne, Rania n’a jamais vraiment appris la langue arabe. Quant à Malek, s’il se débrouille dans la langue de Molière, son discours reste assez limité. Pour ce couple, la différence de la langue a donc plutôt été un handicap. Mais se sont-ils donnés toutes les chances ? « J’avoue que Malek était très gentil, mais je n’ai pas tout fait pour que cette relation marche… Si j’avais été plus patiente, peut-être que cela aurait été différent. Mais la vérité c’est que je suis très timide et j’ai besoin que l’autre fasse beaucoup plus d’efforts que moi. J’ai du mal à prendre les devants… ».

Autre couple, autre expérience. Du côté de Nicolas 39 ans, et de Kaoutar 35 ans, ce n’est pas du tout la même histoire. Elle vit en Tunisie, lui en Normandie. Ils se sont découverts sur internet aussi mais se sont déjà rencontrés plusieurs fois. « Je dois dire que c’était le coup de foudre… Alors que je ne parle pas un mot d’arabe et elle n’est pas à l’aise avec le Français. Elle dit que ça a toujours été son point faible à l’école ! » raconte Nicolas attendri… Le couple s’est rencontré pour la première fois à Paris lors d’un voyage professionnel de Kaoutar. « Elle travaille dans l’immobilier inter-Maghreb et venait participer à un salon… Nous avons tout de suite pu trouver le bon mélange entre le français, l’arabe et même l’anglais… ».

Une richesse ?

La patience de Kaoutar et la curiosité de Nicolas a permis au couple de trouver un bon rythme de croisière. Six mois plus tard, Nicolas a même envie de se lancer « une fois pour toute » dans des cours d’arabe. « Cela fait longtemps que ca me faisait envie ! Car Kaoutar a fait de grand progrès en français, alors que moi j’ai encore tout à apprendre ». Dans ce couple, la différence de la langue est donc loin d’avoir été un handicap. Cela les a même rapprochés. « Je trouve que c’est une preuve d’ouverture et de curiosité de l’autre. Nous avons dépassé la simple contrainte technique » poursuit le jeune normand. Aujourd’hui, ils ne peuvent pas s’empêcher de se parler tous les jours, et ont même de projets pour l’avenir. Ils ont de nombreux points communs et espèrent trouver rapidement une solution pour se rapprocher géographiquement.

Et vous, pourriez-vous vous lancer dans une relation avec une personne qui ne parle pas votre langue ? Est-ce un handicap ou au contraire une richesse qui vous permet de découvrir une autre culture et d’apprendre sur vous-même ? A vos coms !