« Je ne cherche pas un mari, mais un bon père ! »

Le mariage n’est pas le rêve de toutes les Maghrébines. Certaines vivent très heureuses sans la bague au doigt et ne cherchent pas un mari comme on chercherait le bonheur. Ce qui ne veut pas dire qu’elles ne rêvent pas du grand amour. « Je veux être heureuse en amour bien sûr mais je veux avoir une relation saine et équilibrée, sans pression… Je trouve que le mariage complique parfois certaines relations » raconte Darîne, 27 ans. Ces femmes travaillent, aiment leur métier et veulent préserver leur liberté totale. « J’ai vécu de belles histoires d’amour avec des hommes que j’ai profondément aimés, mais à chaque fois je ne voulais pas abandonner ma liberté » poursuit la jeune femme. « La liberté de ne pas avoir à se justifier auprès des belles-familles, ou de devoir choisir entre ma vie de famille et mes week-end entre copines. L’idéal serait un trouver un mec qui accepte cela, mais j’ai l’impression que c’est impossible » lâche en guise de conclusion la jeune femme.

A la recherche du père parfait

Mais voilà qu’à la trentaine révolue, certaines de ces jeunes femmes éprouvent l’envie d’un bébé. Si leur vie de célibataires pas pressées par le mariage était plus ou moins tolérée par leurs familles, pas question de « faire un bébé toute seule ». « J’ai très sincèrement envie d’un bébé… J’adore les enfants et je ressens encore plus ce manque depuis la naissance de ma nièce que je considère comme ma propre fille » témoigne Hafida, 34 ans. La jeune célibataire s’est donc lancée à la recherche du candidat parfait… pour ses futurs enfants ! Elle cherche surtout un bon père avant l’histoire d’amour passionnelle. « Le futur papa doit avoir la même conception que moi pour l’éducation » précise-t-elle. « Une bonne hygiène de vie, de la culture, beaucoup de communication et une bonne éducation religieuse » ajoute Hafida.

« Un bon mari n’est pas forcément un bon père »

Darîne, quant à elle, ne se sent pas encore prête à être maman. Mais elle se reconnaît totalement dans la démarche de Hafida. « Il est vrai que fonder un foyer, c’est avant tout pour faire des enfants non ? Il y a tellement de choses que je recherche chez un homme que je ne pourrai pas choisir. Par contre je sais qui je veux avoir pour le père de mes enfants… »

Les deux jeunes femmes font une différence entre un amoureux et un bon père. « J’ai aimé des hommes avec qui je n’imagine pas faire d’enfants… Trop égoïstes, pas assez pédagogues… » révèle Darîne. « Je connais des filles mariées qui ont fait des enfants avec leur mari car c’est le cycle naturel de la vie… Mais elles ont reconnu ensuite que leur mari n’assurait pas trop en tant que père… ». Ainsi, Hafida s’est inscrite pour la première fois dans un site de rencontre. « Je cherche un maghrébin et musulman comme moi… Bien sur je ne dirai pas que je cherche avant tout un père pour mes enfants… Mais j’aurai toujours cela en tête »

Et vous les filles, dans la recherche de l’âme sœur, cherchez-vous un amoureux ou le père de vos enfants ? Et vous messieurs, cherchez-vous aussi de bonnes mères à travers vos conquêtes ? Quelle est la finalité du mariage ? Construire un couple heureux ou faire des enfants ? A vos com’ !

2 réflexions au sujet de « « Je ne cherche pas un mari, mais un bon père ! » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *