Mariage mixte : faut-il éviter le mélange des genres ?

En matière de couples ou de mariage mixte, la statistique retient pour définition l’union de deux personnes de nationalités différentes. Les « mariages mixtes » ont gagné du terrain en France. Selon l’INSEE, ces mariages mixtes représentaient 14% des mariages en 2015.

Il existe en amour des sujets épineux que de nombreux couples tardent à aborder.

Au centre de ces sujets, souvent, demeure la différence. Celle-ci est dans la plupart des cas, synonyme de complémentarité et peut faire de certaines unions de véritables modèles d’acceptation et de respect. Mais qu’en est-il des convictions que l’on juge souvent incompatibles et qui peuvent devenir sources de conflits ? Des différences qui peuvent parfois mener des couples, pourtant très amoureux, à leur perte. La différence de convictions religieuses, le plus souvent, représente un péril que beaucoup jugent insurmontable.

Des obstacles à l’amour

Parce que dès lors que les amoureux décident d’affronter la réalité et d’assumer leurs sentiments en dépit de leurs différences, c’est toute une série d’épreuves qui les attend. Le regard des autres, les positions des familles respectives, le nom, l’éducation, le régime alimentaire, mais surtout la religion des enfants. Autant de contrariétés qui peuvent pousser à bout la patience des couples mixtes.

Pour les musulmans qui respectent le dogme à la lettre, le mariage mixte avec des non-musulmans est permis sous certaines conditions. Ainsi, un homme peut épouser une juive ou une chrétienne qui pourra continuer à pratiquer ses propres cultes dès lors que les enfants issus de l’union seront, comme leur père, de confession musulmane. Quant à la femme musulmane, elle ne peut en principe se marier qu’avec un homme ayant la même religion.

Communiquer, une bonne solution

Pour ceux qui décident malgré tout de faire triompher leur amour, la communication représente, dans bien des cas, la clef de voûte d’une vie de couple réussie et épanouie.  Les amoureux pourront alors faire de leurs différences une véritable force, en respectant les spécificités culturelles et religieuses de leurs conjoints.

Jacques de Bourbon Busset déclarait : « l’amour, c’est quand la différence ne sépare plus ». Les couples mixtes ne le contrediront probablement pas.

Et vous ? Que pensez-vous du mariage mixte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *